La Guerre de Sécession
retour à l'accueil

Pour les Européens qui colonisèrent, l'Amérique du Nord c' était le "Nouveau Monde"; mais en réalité, cet immense continent était aussi vieux que l' Europe. Au XIVe et XVe siècles, il se présentait comme une succession de montagnes enneigées, de forêts sombres, de déserts brûlants et de plaines infinies, abritant des plantes et des animaux inconnus en Europe : tabac, pommes de terre, grizzlis, coyotes et dindons sauvages.

En 1492, lorsque Christophe Colomb débarque aux Bahamas, il y fut accueilli amicalement par la population locale. Convaincu d' être aux Indes, Colomb leur donna le nom d' "Indiens". Ce vaste continent était peuplé depuis 25 000 ans au moins par des populations venues d'Asie, par vagues successives. Ces Indiens sont répartis sur l' ensemble du territoire et sont organisés en tribus ( les Sioux, les Apaches, les Pequots, les Narragansett, les Mohicans, Les Pokanoket, les Santees, les Cheyennes, les Arapahos, les Comanches, les Crows, les Creeks...).

A partir de 1840, les colons affluent à la recherche de nouvelles terres et parviennent à arracher au Mexique, le Texas, la Californie et le Nouveau - Mexique ( en 1847 ). Nombreux sont les immigrés européens qui, à la recherche de terres peu chères et d' un nouveau départ, se déploient à travers les Grandes Plaines. C' est la période de la "ruée vers l'or", des chemins de fer, de la cavalerie, des cowboys,….

Les indiens sont les principales victimes de cette migration. Décimés par les maladies des "blancs", les
répréssions et exclus de leur territoire de chasse.

.

Face à cette invasion qui ne tient aucun compte des autochtones, les Indiens commmencent à réagir :c' est le début de ce que l'on a appelé les Guerres Indiennes.
Parmi les premières tribus à réagir violemment contre l' invasion, il faut citer les 'Apaches', et plus particulièrement les 'Chiricahuas', qui se sont établis autour des montagnes du sud-est de l'Arizona. Les 'Apaches' sont craints des Américains pour leurs attaques-surprises. Pour les arrêter, les colons vont lancer une campagne d' extermination, encourageant des soldats et des citoyens à tuer tout membre de cette tribu. En 1871, un massacre de 80 'Apaches' fait culminer les tensions.

Pendant près de quarante ans, les tribus indiennes vont mener un combat désespéré pour sauver leurs terres. Les indiens vont être littéralement décimés et déportés hors de leur territoire.
On peut cité la pire de toutes les déportations connue dans l'histoire sous le nom de " Piste des larmes" où les soldats américains, à cheval, forcèrent à marcher, pendant 1750 kilomètres jusqu'à l'épuisement, 15 000 Indiens, hommes, femmes et enfants: 4000 d'entre eux devaient mourir en route.

En Décembre 1890, le massacre par l'armée américaine des Sioux de Sitting Bull dans le Dakota marque la fin des guerres indiennes. Les Indiens disparaissent alors de l' histoire. Ils deviennent les grands oubliés de l' Amérique, cantonnés dans des réserves. C' est en 1924 que les Indiens sont devenus citoyens américains. En 1930, de grandes réformes reconnaissent officiellement l' existence des territoires indiens et les structures tribales sont renforcées pour que les Indiens continuent à garder leur intégrité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

voir les recettes
voir les costumes

 

Accueil -Sommaire des Etats-Unis-Visite les Etats-Unis en photos
Idées de recettes - les traditions vestimentaires